13 février 2008

Cellulaires et apprentissages...

Amusante anecdote, lue quelque part dans un monde parallèle... en pensant à Missmath, entre autres.
Toute ressemblance avec des personnages réels est purement fortuite et est le fruit d'un hasard plus qu'improbable.

Il était une fois un enseignant de musique qui se plaisait à réfuter l'allégation voulant que les cellulaires pouvant être vus comme des outils d'apprentissage, c'était de la foutaise hautement philosophique, loin de la vie réelle et de la vraie éducation, celle qui a lieu dans la non moins vraie école, etc. Vous voyez le discours, vous l'entendez, même ! Tout comme moi...

J'eus tout à coup l'idée de rétorquer à l'enseignant en question qu'il était vraiment de mauvaise foi, à force de refermer cette belle paire d'oeillères. Vous savez, celles qu'on mettait aux chevaux autrefois sur la route, plutôt le chemin de campagne ? Deux beaux petits carrés noirs, cachant ainsi les yeux du propriétaire de la remarque cinglante à saveur plus ou moins rétrograde, juste pour ne pas qu'on puisse identifier l'individu en question.

J'eus aussi, tout à coup une autre idée que je m'appliquai à transformer en question posée.
«Pourquoi ne permettrais-tu pas à tes élèves, dans un cours de musique, de télécharger des sonneries de cellulaires qui seraient des extraits d'oeuvres marquantes de l'Histoire de la musique ?»

... ... ... ... ... ... ... (Insérez ici une tonalité muette)

Oups ! Il n'y a plus de service au numéro que vous avez composé !

1-0 pour moi ;-)

1 commentaire:

Félix GG a dit...

Hahaha... moi je te donnerais même 2 points... 2-0 pour toi!