27 février 2008

Capayous

Mot inexistant dans le dictionnaire, mais représentant quelque chose de bien réel qui désigne une sorte de lanterne utilisée pour une procession ou pour suspendre simplement quelque part à l'extérieur, dans la région de la Côte-Nord, d'où viendrait le mot...

J'ai fouillé sur le web pour retracer la procession où on avait utilisé l'objet désigné comme un "capayou", mais je ne retrouve plus la page web :-(
Faut dire que c'était une toute petite phrase perdue dans une série d'articles.

Par contre, j'ai trouvé une auberge en France qui utilise le nom, ainsi qu'un casse-croûte à Havre-Saint-Pierre qui porte le nom de Casse-croûte au Capayou.

Quand on va dans le bois pour se reposer, comme ce NE sera PAS* le cas ce weekend, nous utilisons de ces capayous, faits maison (ou plutôt faits "chalet"), que l'on suspend délicatement aux arbres. Atmosphère garanti :-)


MISE À JOUR : 2008-02-28--07h51
*Mon billet (à saveur un peu humoristique) était tout prêt à publier, juste avant le départ, mais de la mortalité dans la famille de mon beau-père (propriétaire des lieux), fait en sorte que la fin de semaine deva être reportée à plus tard...

6 commentaires:

florence Meichel a dit...

La fabrication "maison" est-elle un secret de famille ?

Tu pourrais devenir le grand spécialiste des capayous sur le net !

De nos jours, avec la logique de longue traine, les petites niches font les grands hommes ! :-)

Bien sympathique tout ça !

Sylvain a dit...

Héhé !

Possible en effet. Je crois que je vais partir une page là-dessus ces jours-ci, car le weekend vient d'être annulé, ou plutôt reporté :-(

Mortalité imminente dans la famille de mon beau-père.

En tout cas, je retiens l'idée.

Renart L'éveillé a dit...

Mes condoléances les plus sincères.

Safwan a dit...

Bon courage pour pour les jours à venir.

C'est vraiment beau, les capayous. Je vois que ce sont des boîtes de conserve dans lesquelles ont a percé des trous et mis une tige de métal pour les suspendre aux branches, mais je me questionne sur ce qui donne la flamme. Une simple bougie? Tout comme Florence Meichel, j'aimerais avoir la «recette», s.t.p. :O)

Sylvain a dit...

Safwan et Renart : en fait, par rapport à moi, c'est assez éloigné comme deuil (par encore à faire, car la personne est en phase terminale, mais pas encore morte...) Ceci dit, merci de vos mots !

Safwan et Florence : OK, à la demande GÉNÉRALE (!) je publierai la recette de ces capayous, recette vraiment simple s'il en est une !

Renart L'éveillé a dit...

Bon, c'est bien mieux comme ça, enfin pour toi... :)