27 septembre 2008

De l'interconnectivité

...tiens, un titre à la CFD ;-)

Comme je l'ai déjà dit ici, j'expérimente Twitter depuis quelques jours à peine et je découvre un formidable potentiel d'interconnectivité avec des individus que je lisais déjà pour la plupart sur leur blogue, mais ici on parle de connectivité plus instantané tout en demeurant asynchrone.

Une illustration de l'efficacité de Twitter :
-hier, en 3 heures seulement, à la suite d'une méprise de nom pour un repas entre quelques personnes (en ... personne, justement), l'idée d'un dîner Twitter (ou Dîner de Twits - pour paraphraser le titre d'un film très connu) a germé, puis s'est concrétisée. Ce sera un dîner-non-conférence, où on parlera sans doute d'éducation (on est tous des éducateurs, formateurs, alouette !). une excellente occasion de se rencontrer et de continuer d'avancer hors des cadres officiels souvent trop structurés et parfois paralysants !

Une autre illustration de l'interconnectivité :
-hier avant-midi, vers la toute fin d'une période, alors que mes élèves terminaient un travail, mquimper (du nom de son identité Twitter) me montre rapidement comment il peut fonctionner avec AdobeConnect. On teste sur le champ, avec audio et webcam alors que la pause commence. Mes élèves s'attroupent alors, fascinés, voyant qu'on peut faire ça comme ça, simplement, et ainsi travailler tout en s'amusant avec nos bébelles technologiques... Pas eu assez de temps pour continuer, car je devais me déplacer dans un autre pavillon, mais ce n'est que partie remise !

Encore un autre exemple... :
-hier encore, sur l'heure du dîner, je lis qu'une enseignante de Français Langue Étrangère (FLE pour les cousins français ;-)), basée à Los Angeles, qui cherchait (il y a quelques jours - Twitter et sa quasi-instantanéité ne font pas partie de notre modus operandi dans ce cas) à rejoindre des élèves francophones pour échanger via webcam, m'avait répondu et me proposait d'en discuter. Nous nous fixerons donc une réunion Skype pour bien fixer nos objectifs respectifs et, par la suite, nos élèves pourront échanger, afin de mieux maîtriser leur compétence en communication orale (ce que nous, petits Québécois, escamotons parfois un peu trop !) À suivre !

Par la suite, j'avais une réunion en temps réel et en personne avec des collègues. Instantanément, j'ai décidé de créer une page Jottit pour rendre disponible tout de suite la réunion terminée, le compte rendu de nos discussions. Fascinant, non ?

Y a pas à dire, les horizons semblent vouloir s'ouvrir de plus en plus grand et de plus en plus rapidement. J'adore ! Et ceci nous permet de nous consoler de cela.

10 commentaires:

Jackss a dit...

J'ai déjà eu l'occasion de vivre une expérience similaire en 1998, mais sans vidéocam.

À l'époque, j'étais animateur de forums de discussion pour Sympatico. J'avais été approché pour donné une session sur l'éthique dans les échanges informatiques (courriels, chats, forum). Pour permettre aux étudiantes d'apprivoiser ce type de communication, elles se sont inscrites sur le forum.

Les Étudiantes étaient dans une classe de Rouyn, avec chacune leur ordi. J'étais à Sherbrooke. Un mois avant le début, nous pouvions entrer en communication à n'importe quelle période, parler de choses et d'autres.

Puis il y a eu des sessions où les profs et les étudiantes étaient présentes en même temps. Je faisais des exposés en déposant des billets sur le forum puis je répondais à leur questions. Une expérience incroyable et très enrichissante, avec des moyens très simples.

Catherine a dit...

Je vais avouer que je ne comprends pas encore tout à fait l'environnement Twitter... On verra bien si j'adopterai!

Zed Blog a dit...

Twitter... C'est???

Toutes ces communications à distance et en temps réel sont fascinantes, et tout, et pourtant, j'y vois avec angoisse tant de solitude. Tant et tant de solitude.

Une présence qui ne tient qu'à quelques pixels. Quand la présence en chair et en os n'existe pas dans la vie réelle, ce qui est le cas pour tant de gens, ou pas suffisamment, quel vide.

On confie ce qu'on a de plus cher... Nos sentiments, nos meilleures idées, nos coups de génie, etc. à des personnes qu'on ne serrera jamais dans no bras, dont on ne respirera pas l'odeur, dans les yeux desquels notre regard ne plongera qu'à travers l'image, si parfaite soit-elle, pixélisée.

Je n'utilise à peu près jamais mon cellulaire. Je n'aime pas les orthèses. je n'aime pas me sentir en totale disponibilité tout le temps, non, non.

Manquer une personne, manquer sa pensée, sa voix, avoir envie de se déplacer, ne pas pouvoir... C'est la vie. Toute une qualité de vie. Même si, dans d'autres circonstances, tous ces gadgets peuvent être utiles.

J'ai l'impression que le cerveau s'active, que les neurones s'affolent, que les progrès en toutes sortes de choses seront exponentiels. Chouette! Mais combien ça coute? À nos coeurs, je veux dire...

Et aussi, que faire de toute cette information? On n'a pas assez d'une tête et d'une vie pour traiter tout ça. Juste trier est incommensurable.

Et pourtant, j'adore la technologie. Mais celle-là, je ne peux m'empêcher d'y voir cet aspect angoissant.

Et j'adore la technologie. Pour créer. Pour plein de trucs. Pour pouvoir, se rencontrer ensuite et échanger, préférablement, très, très préférablement.

Zed

Jackss a dit...

Zed,

Je me demandais si vraiment Dieu existait. Maintenant, je sais: c'est toi. On dit que Dieu est partout. Il y a quelques secondes à peine, je parlais avec toi sur un autre blogue.

Je te rejoins énormément sur nos moyens de communication. Je n'ai pas de cellulaire. Je déteste être captif du téléphone. À la maison, on n'a pas le choix, mais sur la rue... je veux être libre.

Je trouve très triste de voir un adulte avec un enfant marcher sur la rue avec un cellulaire au lieu d'être présent à l'enfant à ses côtés. On voit aussi à l'occasion un couple au restaurant dont l'un des deux est en grande conversation au cellulaire. Si c'est ça le progrès!

Pourtant les nouvelles technologies me pationnent.

Zed Blog a dit...

À la maison? On ferme la sonnerie et on laisse le répondeur s'en occuper, on filtre, ou on ferme tout après avoir prévenu qu'on prenait une petite retraite. Donc, plusieurs possibilités.

Oui, la véritable communication se perd, hélas. Celle en 3 D avec émission de chaleur et de tendresse en temps hyper réel. Qu'à cliquer avec la personne et le lien se crée. Pas de pixels.

Coment as-tu abouti ici, Jackss? RSS commentaires de Zed? Curiosité...

Zed ¦)

Jackss a dit...

Bonjour Zed,

Comment j'ai fait pour aboutir ici? C'est bien simple. Je regardais le Ciel tout à coup, j'ai vu une lumière brillante comme une étoile filante. La lumière s'est arrêtée sur mon ordinateur. Le panorama est apparu tout seul.

Plus sérieusement, je suis arrivé par hasard. Le blogue était dans la section Blogue au hasard de TLMEB. J'ai aimé le descriptif avant d'être charmé par les billets.

Avant de prendre ma retraite, j'étais en charge, par intérim, de l'équipe de formatrices des programmes de formation pour les agents d'indemnisation de la CSST pour tout le Québec. J'adorais. J'y ai vécu une des plus belles expériences de ma vie. J'agissais en même temps comme chargé de projet puis que le programme de formation devait subir un changement en profondeur avec une nouvelle approche. Les résultats furent spectaculaires selon les commentaires de tous. J'avais une marge de manoeuvre presque illimitée.

Le hasard a voulu que je te retrouve ici. Ce qui m'a heureusement surpris. C'est là que j'ai compris le sens de la lumière brillante que j'avais vue dan le ciel.

Zed Blog a dit...

Et tu comptes te rendre jusqu'à Noël, avec ça?

Bon, il faudrait dire à Sylvain que nous avons une réputation : faire de la dissipation quand le maitre ou la maitresse n'y est pas.

Avant qu'il s'en rende compte et ne comprenne plus ce qui se passe chez... lui!

Sylvain, est-ce que ce mot si joli est encore utilisé, dissipation?

Zed ¦)

Sylvain a dit...

En fait, je n'ai rien contre le fait que des gens se retrouvent ici, bien au contraire. Si j'ai pu contribuer, même sans le vouloir, tant mieux :-)

Ceci dit, j'aime bien les relations réelles, en personne, mais le réseautage actuel fait en sorte que des gens à qui je n'aurais jamais parlé, faute de distance physique ou autre, (comme Jackss, Zed et beaucoup d'autres qui passent par ici), que tous ces gens là, je ne les aurais jamais "connus", même si nous devons redéfinir ici le verbe connaître...

Bref, je suis heureux de tout ça, je men accomode très bien et ça alimente ma réflexion et mes apprentissages.

IL et évident que si parfois, cela débouche sur une rencontre réelle, cela est très intéressant, mais ce n'est pas une obligation pour moi, car j'ai un réseau social direct développé selon mes goûts également...

@Zed: je n'étais pas parti ou loin d'ici. Mon fil RSS-commentaires m'a montré vos échanges. J'étais simplement trop occupé pour avoir ne serait-ce que quelques secondes pour pondre une réponse au moins intelligible, pris que j'étais par du travail à finir avant l'«autre travail» qui s'en vient pour dans environ 6 jours...

Une (sic) job de prof à temps plein, une autre en musique à temps partiel, quelques autres projets, ça ne permet pas d'être présent comme on voudrait sur son blogue.

Zed Blog a dit...

C'était pas un reproche, Sylvain. ;-) C'était plutôt pour rigoler avec toi et t'expliquer nos folies.

Je t'explique : Jackss et moi nous sommes connus sur un blogue qui commence à ressembler à un forum, surtout que chaque fois que la maitresse des lieux va dormir ou part au chalet, Jackss et moi, on en profite...

Eh.... six jours! Je ne réalisais pas... Quand je regarde, assez souvent l'animation de droite, il me semble qu'il est encore si petit par rapport à l'espace alloué! Sans doute loi de la réalité.

Je n'ai guère plus de temps, ne te justifie pas au sujet du temps, et J'en aurai encore moins très bientôt!

Tu as tout à fait saisi mon propos. Si on a un réseau social non pixélisé, no problema! :)

Si on ne se reparle pas avant le grand jour, plein de belles énergies positives pour toi et ta douce, et bien sûr pour bébé! Dur coup, quand même, la naissance!
Zed ¦)

Sylvain a dit...

@Zed: je te partage une lecture ce matin où on définit très bien Twitter et où on nous mentionne en plus des outils Twitter qu'on peut utiliser... J'ai même pas fini de lire, alors on se partagera nos compte rendus après ;-)