22 février 2007

Pancartes illégales ?

Dans la nuit de mardi (20) à mercredi (21), quelques pancartes ont poussé un peu partout (J'en ai vu quelques unes dans le coin de l'Ancienne-Lorette, principalement du PLQ*). Oh ! Rien à voir avec la surenchère de pancartes à laquelle nous assisterons dans les jours qui suivront. Mais tout de même, il me semble que les élections ont été officiellement déclenchées hier dans la journée, non? Ce qui fait alors que les pancartes posées dans la nuit précédant le déclenchement sont techniquement illégales, si je ne me trompe pas, mais personne ne s'en formalisera, puisque maintenant impossible à vérifier...

Ça ressemble à un genre d'étirement d'élastique jusqu'à la limite du possible : par exemple, rouler à 119 km/h parce qu'à 120, on se fait prendre, ou encore un élève qui étire la limite avec un enseignant presque jusqu'à ce que celui-ci lui signale plus fortement que c'est assez...

Ce comportement électoral (ou pré-électoral?) s'est aussi réflété dans la pub de parti. On a vu ou entendu plusieurs pubs (surtout du PLQ encore*) bien avant le déclenchement OFFICIEL de la campagne électorale, ces pubs n'étant techniquement pas comptabilisées comme dépenses électorales, lesquelles, on le sait, sont limitées. Une autre manière d'étirer l'élastique jusqu'au bout.

Mise-à-jour : Je viens de trouver un texte qui peut être utile...

Bientôt, comme le faisait remarquer Christian, faudra-t-il limiter aussi la grandeur des affiches?

*Ça y est, le PLQ va peut-être dénoncer mon blogue ?!?

1 commentaire:

Germinator a dit...

Je crois que c'est à TVA, on a dit que dans la loi, il fallait enlever les pancartes 2 semaines après la fin de la campagne. Rien sur les jours avant la campagne donc c'est pas techniquement illégal.
Mais bon, c'est de la bouche d'un journaliste, à savoir si c'est vrai, faudrait lire la loi...