29 septembre 2007

WordPress - niaiserie !

L'autre jour, en voulant aller sur un blogue hébergé chez Wordpress, je me heurte à un écran me demandant d'utiliser mon identifiant Wordpress pour pouvoir aller sur le blogue Wordpress. Qu'est-ce que cette formalité ? me dis-je, perplexe.

N'ayant que très peu de temps, je décide de faire demi-tour : tant pis pour le blogue, il n'aura pas ma visite, point final.

Au départ, je pensais à une forme de "blocage" ou de filtre de la part de l'auteur du blogue, mais j'ai changé d'idée aujourd'hui, quand j'ai voulu aller voir un autre blogue chez Wordpress. Impossible sans le foutu identifiant.

OK d'abord, je vais m'en faire un, me redis-je. Une fois fait l'identifiant, je pensais avoir accès immédiatement : eh bien non ! Il faut se faire un avatar, selon la fenêtre qui est apparue. Bon, OK, faisons-en un au plus vite avec un bout d'image et ça fera, pensai-je. Eh bien re-non !

Qu'est-ce que c'est encore ? Y a-t-il une autre formalité que je n'ai pas remplie ? Quel est ce dédale d'insignifiances administratives ? Sommes-nous parvenus, chez Wordpress, à la Maison qui rend fou des 12 travaux d'Astérix ? Je le crois sincèrement... Puis je lis que, "bientôt", j'aurai probablement mon accès, le temps que quelque chose dans leur foutu système d'imbécillités administratives valide je ne sais quoi.

Plusieurs dizaines de minutes après, toujours rien. Mon profil ne doit pas être assez complet pour leur collecte de données et j'aboutis invariablement, à chaque tentative de consultation d'un blogue Wordpress, sur la page de mon profil à compléter, sans avatar, malgré deux téléversements de la même image...

MISE-À-JOUR : 2007-10-08--8h50 :

J'ai fini par comprendre que la niaiserie administrative est en fait une page (plugin) plus ou moins hors propos vers laquelle un blogueur WordPress nous redirige lorsqu'un blogue est bloqué ou fermé, temporairement ou non. Disons simplement que la procédure est tout sauf conviviale et explicite. Pourquoi pas un simple petit message clair ? Ça serait trop simple ?... Il y a certains blogueurs dont le comportement me rend perplexe (Bien sûr, parmi ceux-ci chez WordPress, il y a celui d'Élodie G ou D dont on a beaucoup parlé ailleurs...)
Merci spécial à Djo pour l'explication (4e commentaire ici) que j'étais en train de découvrir progressivement, mais jamais aussi explicitement !

4 commentaires:

Hortensia a dit...

Il m'est arrivé quelques fois aussi de rencontrer le même problème, mais je n'ai jamais pris la peine de m'enregistrer. Je trouve étrange que des gens mettent une telle barrière pour défendre l'accès à leur blogue.

Stéphan a dit...

Je pense que le phénomène sois nouveau. J'avais quelque blogue que je visitais sans problème avant et depuis quelques temps, je dois effectivement m'identifier (ce que je ne fais pas).

Sylvain a dit...

Je ne sais toujours pas si ce sont les personnes qui bloquent volontairement l'accès ou si c'est Wordpress qui crée cela...

Si ce sont les gens, eh ben tant pis pour eux : on ne les visitera plus. Si c'est Wordpress, cette pratique est plus que douteuse...

Anonyme a dit...

NE PAS TIRER SUR LE MESSS@GER

En effet, je viens, en fouill@nt, de trouver un blogue, http://luismondragon.wordpress.com/, comme exemple d'un blogue, dont l'@ccès restreint est présenté par ce texte :

This blog is protected, to view it you must log in.
If you don’t have a WordPress.com account, you can get one in seconds.


Ensuite, j'ai trouvé le « coupable » : comme WordPress est une m@trice blogue Open Source, tous et chacun peuvent modifier la source et y rajouter ses @méliorations, dont certaines classifiées comme « Plugins ». Par défaut, une m@trice de blogue WordPress, du moins la version 2.2.2, vient avec seulement deux plugins ; qui plus est, ils ne sont même pas activés. C'est le m@itre du blogue qui peut en importer d'autres et les inst@ller. En fait, il y en a 1,046 de ces plugins...

C'est ainsi que Andrew Hamilton a créé le plugin "Members Only" : Members Only is a simple WordPress plugin that allows you to make your blog only viewable to visitors that are logged in...

Donc le coupable, ce n'est pas WordPress, mais plutôt le m@itre du blogue X, qui choisit d'installer le plugin "Members Only". Bien sûr, à la l@rgeur qu'a le Web, je ne m'enregistrerai pas pour voir un blogue, alors qu'il y en a des milliers d'autres qui offrent un libre @ccès, comme le mien @ http://blog.djo.ca : un blogue WordPress 2.2.2, que j'ai inst@llé dans mon dom@ine à la toute fin de l'été et que j'@dore, d'autant plus que j'ai longtemps dépendu de blogger.com, blog.ca et autres systèmes gratuits, qui hébergent des blogues ; WordPress également permet d'inst@ller gratuitement un blogue sur leurs serveurs, mais j'@pprécie énormément d'être chez moi @ http://blog.djo.ca. C'est un peu pour tout ça que j'ai volé à la défense de WordPress, un système blogue Web 2.0 vraiment m@gik.

Pour en revenir au plugin "Members Only" je peux comprendre qu'on veuille empêcher des commentaires indésirables, mais restreindre l'@ccès à un blogue est démesuré et n'encourage évidemment pas à y @ccéder ; mais c'est peut-être précisément ce que veulent les m@itres des blogue XYZ, qui ont inst@llés ce Plugin. Pour ma part, je me suis importé deux plugins : un qui permet au visiteur de prévisualiser son commentaire, ce qui, à mon sens est essentiel et convivial, et l'autre, qui oblige le commentateur à prouver qu'il est humain, en répondant à une simple addition, du genre 7 + 5...

@+ Djeault, DjO. 2007sep30.