16 mars 2009

Se mêler de ses affaires...

Fin de la semaine passée, dans un commerce à grande surface.

Toute la petite famille magasine tranquillement, toute heureuse d'avoir pu se faire rembourser (sous forme de carte échangeable contre de la marchandise) une grosse imprimante de 400$ décédée prématurément 3 mois à peine après la fin de la garantie de 12 petits mois.

Tout le monde est heureux, bébé aussi, tout empaqueté, mais détaché (pour un petit peu de liberté de mouvement des bras), dans son siège d'auto ultra enveloppant, la capote du siège un peu baissée pour pas que poupon s'affole et qu'il "claustrophobe" trop fort... Bébé regarde les couleurs vives sur telle ou telle boite de marchandise, puis regarde son papa qui pousse l'immense charriot dans lequel se trouve le siège dans lequel se trouve le bébé... L'arbre est dans ses feuilles.

Et la vieille fouine arrive dans le décor :

-Monsieur, les lumières ici sont vraiment très fortes, vous savez. Vous devriez (impérativement, dit son regard) abaisser la capote du siège (illico, dit encore la même maudite paire d'yeux) !

Je fige. Vraiment. Je ne trouve vraiment pas quoi répondre à ÇA. Je réagis souvent comme ça, en deux temps. C'est pas écologique, les deux-temps, mais c'est plus vite que quatre temps, non ?*

Farce à part, voilà maman qui revient avec un truc quelconque. Et la vieille coriace de répéter ses mêmes phrases. Maman de répondre, après un petit temps moins long que le premier temps de la réaction de papa :
-Mais quoi... Voulez-vous bien vous mêler de vos affaires !
Le tout dit fermement, mais sur un ton très poli.

Et la vieille maudite de répondre :
-C'est ça, laissez-y regarder les lumières trop forte, NAH !


Quelques temps passent (je peux les compter, comme en musique : 1-2-3-4 - donc, pas de "sic" ici)...



-Non mais, ils les regardaient même pas les lumières ! Il me regardait, souriant. Nous étions heureux. ...



Quelques autres temps passent...



-Tsé, me dit-elle, j'suis encore en beau maudit !

-Moi aussi ! (GRRRR!)



La vieille acariâtre avait probablement lu un livre dont le titre pourrait être "Comment gâcher un instant de bonheur entre un poupon et son père"...



L'inconscience est une chose. La surprotection en est une autre. On peut-tu juste vivre équilibré et s'occuper gentiment de ses enfants sans avoir les imbéciles du village sur le dos ?

NOTE :
*L'allusion aux motorisations est purement fortuite, gracieuseté du souvenir de ma relâche et du "ski-doo" qui y a participé un petit peu.

-La couleur rouge utilisée pour mentionner le personnage qui n'a pas le beau rôle dans l'histoire est inspirée du sentiment provoqué par ledit personnage.

9 commentaires:

Gaël PLANTIN a dit...

j'espère que ta Mazda n'a pas un toit vitré, parce qu'avec les radiations des étoiles, le poupon, il les regardera pas longtemps, les étoiles, il les aura dans les yeux...

mdr !

unautreprof a dit...

Mets-en, qu'elle se mêle de ses affaires.

;)

Louis Préfontaine a dit...

Il y a des gens dont le plus grand plaisir dans la vie est de se mêler des affaires des autres. Ils espionnent, regardent, jugent...

Ils regardent par la fenêtre quand j'arrive le soir, me demandent d'enlever la neige de MON balcon, jugent ceci, jugent cela. (Ceci dit, j'adore ces voisins, et je ne me ferai jamais volé! :) )

À mon avis, ces gens sont malheureux et on devrait leur dire « oui oui » et puis les laisser s'en aller avec leur impression factice d'avoir contribué à la société.

Missmath a dit...

Vous auriez dû lui répondre : "Merci du conseil, Madame, mais il est aveugle." Et alors, la Madame se serait senti mal et lui aurait acheté un beau jouet.

Félix GG a dit...

Missmath a pas tort du tout!!

Ou sinon : «Oui madame, vous avez complètement raison, justement je vous invite à fermer les yeux deux secondes pour les reposer et ainsi vous sauver la vie» pis là tu pars rapidement et silencieusement :-)

Hortensia a dit...

Ah, vous êtes tout de même gentils. Je ne sais pas si j'aurais été si polie avec cette chipie.
(Mention spéciale à missmath pour sa suggestion, qui m'a bien fait rigoler!)

Le professeur masqué a dit...

Tu n'as pas remarqué mais, ELLE, elle sait que ta progéniture est allergique à la lumière.

À moins que ce soit toi qui soit allergique à SA lumière... : )

Bref, une autre illuminée.

Sylvain a dit...

@tous, merci de votre appui ;-)

@Gaël: j'ai pris la version GS et non la GT qui, elle, comportait le toit ouvrant - ouf ! Et économie de 40$/mois X 60...

@Missmath: C'est ce genre de truc dont j'aimerais accoucher instantanément quand pareilles situations m'arrivent, mais je fige :-( Ceci dit BRAVO, vais (encore) tenter de retenir l'info ;-)

Ian H. a dit...

I hope you were able to rein in your blood pressure. Every parent has occasional run-ins with know-it-all busybodies who apparently fill the voids in their own life by making others miserable. As long as they're not family, you can probably ignore them... if it's your inlaws, that's a whole different ballgame.