09 octobre 2007

Web 2.0, Facebook et autres "services"...

...ou : sommes-nous fichus ou fichés ?

Ça discute ferme de Facebook ces temps-ci dans ma blogosphère. Max s'interroge sur la pertinence du service : il y a réseautage utile et réseautage inutile ? La question mériterait d'être creusée. L'âge des utilisateurs semblerait être aussi une piste à explorer : intéressant !

Mais ce soir, je veux d'abord faire suite à une autre façon avec laquelle on a abordé le sujet récemment ici et .

Tout d'abord, chez Florence, on discute de la phénoménale collecte de données qui se fait chez Google et tous les autres fournisseurs de services gratuits comme Facebook. François (voir billet ici) me disait récemment que Google amasse les données pour une période de 30 mois. Deux ans et demi, c'est long et, quand on ose penser à tout le trafic qui passe par là, ça représente aussi une phénoménale quantité de données !

Florence y va d'une très bonne piste de réflexion quand elle dit : «Ne serait-il pas "normal" que nous leur demandions des comptes ? Et ne serait-il pas normal qu'ils nous en doivent ? Ne s'agirait-il pas là d'une nouvelle forme d'actionnariat qu'il NOUS faudrait définir et mettre en oeuvre ?»
Cette réflexion fait suite à la comparaison que je faisais avec les gouvernements qui nous prélèvent des impôts, desquels nous tirons, éventuellement, profit en utilisant divers services, santé, éducation, etc. Pour les fournisseurs de services web gratuits dont nous profitons, il y a une forme de prélèvement d'impôt, mais cet impôt est pris plus ou moins implicitement, par une collecte plus ou moins évidente de données diverses. On ne sait même pas quelles sont ces données au juste... Avouons qu'il y a place à amélioration dans ce partenariat un peu bizarre.

Bien sûr, certains préfèrent penser plus ou moins naïvement (ou ne pas penser du tout) que ces données ne seront pas utilisées. Mais alors pourquoi en faire la collecte et remplir d'immenses espaces-serveurs ? Évidemment, il ne faut pas tomber dans la paranoïa des diverses théories du complot ou de la conspiration, ce qui serait au moins aussi bête ! Il ne faut pas non plus en faire un plat comme le feraient des médias sensationnalistes, mais il faut aussi rester vigilant et voir plus loin que le bout de notre nez ou que notre naïveté première (celle des jeunes en particuliers - la piste de Max évoquée plus tôt qui arrive ici !).

Alors sommes-nous fichés ? : réponse = oui, et ce, depuis très longtemps, bien avant les Google, Facebook, MySpace et autres. Pensons simplement à tous ces numéros qu'on nous demande pour autoriser certaines transactions financières. Pensons à ces registres qui existent ici et là un peu partout. Par exemple, j'ai découvert, il y a 3 ans, que j'avais encore (jusqu'en septembre dernier) un lien financier sur une thermopompe achetée pour une maison avec laquelle je n'ai plus aucun lien de propriété depuis 2000... Impossible d'annuler ce lien financier, même en envoyant copie d'acte notarié, m'a-t-on dit alors.

Sommes-nous fichus ? : réponse = j'ose encore espérer que non, si on utilise les services intelligemment et prudemment. Ici encore, la réflexion s'amorce peut-être à peine... Alors continuons de la faire avancer !...

...car si nous n'avançons pas, le web avance, lui, très vite. On commence à peine à prendre conscience du web 2.0 qu'on parle déjà du web 3.0 et du web 4.0 qui s'en viennent !!! (Merci à Florence de m'avoir fait découvrir cette info.)

Tag Technorati vers_education_deuxpointzero

6 commentaires:

Anonyme a dit...

Big Fat Brother is Watching US

Le § qui présente l'@rticle, Le titre de Google fracasse les records, indique que depuis son introduction, en août 2004, l'action Google s'est multipliée par sept. L'@rticle lui-même, entre autres, mentionne que le chiffre d'affaires de Google = ± 12 milliards de dollars par an ; Google = la douzième entreprise en importance aux États-Unis, dépassant des géants tels Wal-Mart, Coca-Cola ou IBM !

Or donc, Google r@masse de l'info sur ch@cun, afin de nous, le ¾ des intern@utes, g@rrocher des pubs @daptées, qui nous intéressent, selon notre profil, forgé par la, les, cookies stockées sur notre ordinateur, voire pour deux ans et ½, + la p@ge Web, Wiki ou Blog qu'on est en train de visiter...

Supprimer, quotidiennement et +, les cookies « filtrées, medium ou high », + l'historique + la cache, est dans mes h@bitudes: that keeps my computer cle@n.

Joseph Deneault, Djeault, DjO. 2007oct10

Francois a dit...

Google a accepté de réduire à 18 mois la durée de stockage des données personnelles. Néanmoins, le débat est loin d'être terminé :

http://www.theregister.co.uk/2007/10/01/google_privacy_pledge/

Sylvain a dit...

Merci Djeault et François pour les renseignements complémentaires.

François, comme tu dis, la question est loin d'être réglée, car bien qu'on ait diminué la durée de onservation des données, le principe reste le même en effet.

Anonyme a dit...

c'est vraiment la gangrène du web...la majorite des reseaux sociaux sont ds ce systeme kafkaien (made in US) de recup des donnes...il restait encore les petits resistants frenchy viadeo et lesjeudis.com mais depuis que viadeo fricote avec google , on peut supposer que la le probleme de la securite soit réglé en ce qui les concerne...j'ai lu sur chauffeur de buzz que lesjeudis.com etait le seul reseau pro anonyme, donc si quelqu'un en connait d'autre tel que lesjeudis, meme plus spécialisé, je suis preneur ,on a jamais trop de contacts ;)

Anonyme a dit...

mmm perso je connais pas d'autre reseau pro informatique que lesjeudis.com
y a bien viadeo comme tu disais mais si t'es en mode parano concernant tes infos persos vaut peut etre mieux lacher l'affaire
et je crois que linkedin est pas vraiment specialisé ds l'informatique et le monde pro vu qu'on peut pas y uploader de cv

joyeuses fetes

Anonyme a dit...

tiens y a des utilisateur des jeudis.com ici?
s est marrant sa !
du coup je vai pouvoir ajouté mon ptit grain de sel d'utilisateur héhéhé
en fait lesjeudis.com est a la base un site de recherche d'emploi spécialisé dans l'"informatique qui a lance recemment son reseau social... mais je ne sais pas si on peut vraiment parler de reseau social ( pour moi reseau social = facebook ou myspace, et perte de temps a rien faire d'autre que donner du traffic a ces sites ), vu que l'objectif est clairement professionnel.
Sinon pour repondre a notre ami un peu plus haut qui cherche une plateforme supplémentaire aux jeudis.com, je ne vois que viadeo a lui conseiller (bien que ce soit encore un peu different des jeudis.com a mon avis)