09 juillet 2007

Festival d'été de Québec

J'avais un très très grand besoin de décrocher. Le Festival d'été de Québec m'y a grandement aidé.

Malgré son site internet archi lent chez moi (Mon MacBook Pro n'arrivera qu'en août, puisqu'il faut qu'il passe par l'école qui est fermée jusque là : procédures obligent), un site où le programmeur a probablement trop trippé "petites fonctions flash alourdissantes inutiles", le festival offre quand même de bons spectacles et quelques découvertes. Pour moi, en tout cas...

Avec de la parenté et leurs amis de Montréal, nous avons passé une très belle fin de semaine, à courir les spectacles ici et là. J'ai ainsi pu apprécier Manu Chau (très bon show), me faire défaire pendant un moment les oreilles (pourtant dotées d'un très bon compresseur) par Nickelback, constater que l'ancien Pigeonnier est trop petit pour Pierre Lapointe...

J'ai aussi découvert Joseph Arthur, que je ne connaissais pas, mais que semblaient beaucoup apprécier les amies montréalaises ;-) Adepte de ce que j'appelerais d'instinct du "live sequencing", il sait nous amener vers un univers un peu différent, qui rappelle plein de trucs de diverses provenances, mais qui sait charmer l'auditoire. N'eût été de la bassiste qui est revenue complètement gelée d'un petit séjour en coulisses pendant une pièce où JA était seul, le spectacle aurait été presque parfait. Chapeau aussi au groupe cubain de l'après-midi d'hier, et dont j'oublie le nom (J'irais bien voir sur le site du festival, mais je n'ai pas la demi-heure de patience requise... OK. Je caricature un petit peu, là !) Ce groupe mettait à profit un excellent pianiste qui a un style que j'aime bien, peut-être parce que j'y retrouve certains points communs ;-)

Enfin, on est allé écouter les trois heures (21h à 00h) du show de Zachary Cabrel et Francis Richard (!). Beaucoup moins de monde que les deux soirées précédentes, mais quand même plusieurs milliers (ou 2-3 dizaines de milliers) de personnes... Le froid était au rendez-vous à partir de 22h environ, c'est peut-être ce qui a occasionné quelques petits problèmes vocaux au troubadour français qui semblait parfois peiner à monter quelques notes (pourtant, un peu plus tard, il en a monté des plus hautes (oreille absolue de l'auditeur-rédacteur le prouvant!) sans effort apparent...)

Ah oui, hier après-midi, je vois quelqu'un, à deux reprises, lever bien haut son cellulaire (portable pour les cousins ;-) et faire écouter un bout de show à son interlocuteur. Je trouvais ça un peu bizarre, voire inutile... Hier soir, pendant une toune de Zachary Richard, quelle ne fut pas ma surprise de décider subitement de faire pareil et d'envoyer un message sur le répondeur téléphonique d'une amie alaskienne (Il n'y avait pas de réponse, alors je suis tombé sur la machine...), juste pour lui dire qu'on avait hâte de la revoir (sachant aussi que Zachary est un de ses chanteurs préférés !)

5 commentaires:

SM a dit...

Sur mon G5 sur le site roule nickel!
Je vais vérifier son le PC plus tard ce soir...

Sylvain a dit...

Ça confirme ce que je pensais : plsieurs petites animations qui bouffent du processeur (Quand on est sur G3 400 ou G4 400 comme chez moi, ça compte encore...)

L'Alaskienne a dit...

Je savais bien qu'en allant lire ton blogue, je comprendrais mieux le mystérieux message trouvé sur ma boîte vocale... Ça me fait chaud au coeur que vous ayiez pensé à moi, merci!
L'Alaskienne

Éric G. a dit...

Tu n'as donc pas vu "le show" du festival selon moi? Patrick Watson était au Pigeonier lundi soir et a donné, avec ses excellents musiciens, un excellent spectacle.

Sylvain a dit...

Eh non, Éric, pas vu. (Content de te voir passer ici en passant !)

Lundi soir, on est allé souper chez des amis... avec qui on est allés au festival d'été mardi soir, vu qu'ils sont des adeptes inconditionnels des Trois accords ;-)

Là, les amies montréalaises sont revenus hier, alors on est allés voir Tryö. Le son était le meilleur de tous les spectacles que j'ai vus jusqu'à maintenant : on entendait bien tous les instruments. Remarque que ça peut dépendre des vents et de notre emplacement sur le site aussi...