12 septembre 2006

Blogues scolaires : plus tard...

Ça fait un an que je pense rejoindre mes élèves et leurs parents via un blogue scolaire. L'an dernier, ma commission scolaire a commencé à héberger des blogues d'élèves et d'enseignants. Belle initiative réalisée par des collègues pionniers qui veulent beaucoup, avec des moyens parfois très limités.

Comme pratiquement rien, sauf le texte brut, pouvait réellement fonctionner dans ce blogue (quand l'accès était possible !), j'ai rapidement abandonné, le temps me manquant pour me mettre à résoudre des séries de petits bogues dont la somme provoque l'irritation.

Cette année, changements de serveur à ce que j'ai su. Améliorations notables possibles et espérées. Je me suis donc rendu à une séance d'information ce midi, pour voir où en est le dossier. Ce n'est pas parfait, mais ça évolue dans le bon sens. Il reste des bogues à résoudre, mais peut-être qu'on va pouvoir y arriver sans que les enseignants ne se découragent de l'inefficacité engendrée par les irritants. Vais-je faire le saut? Je ne sais pas encore... Je réfléchis encore un peu.

P.S.: Bravo à François et à Alec pour leur persévérance que j'envie presque ! Faut dire que le serveur Opossum est très stable, LUI ;-/

2 commentaires:

François Guité a dit...

Si les TIC évoluent rapidement, les écoles n'ont pas les moyens de suivre. On compose avec les moyens du bord. Avec un peu de persévérance, et beaucoup de patience, on finira bien par aplanir les principales difficultés.

C'est pas facile pour personne. Tout le monde dans les écoles est débordé de travail. La volonté de changement est quasiment un luxe.

Merci des encouragements, Sylvain.

Sylvain a dit...

Cette semaine, j'ai eu une autre piste potentiellement intéressante. La maison d'édition, avec qui on «essaie» du matériel cette année, explore le côté Internet de la diffusion de matériel. Oh, ce n'est pas parfait, mais un enseignant peut se créer ce qui semble être un blogue, ou lui ressembler beaucoup.

À suivre dans un prochain message quand j'en saurai un peu plus.